Archives mensuelles

août 2015

Relations

Deux conseils clé pour des relations harmonieuses

Nous sommes facilement contrariés par le comportement des personnes de notre entourage. Nos réactions, parfois surprenantes et disproportionnées, font basculer la situation : notre relation avec l’autre est alors projetée dans un cercle vicieux de dysharmonie.

Pour éviter d’être submergé(e) par une telle contrariété, il y a pourtant des solutions. Un art d’être qui fait régner l’harmonie. Deux aspects de cet art d’être sont primordiaux :

  • prendre la responsabilité de nos réactions, c’est-à-dire cesser d’accuser l’autre de la situation,
  • et exprimer nos besoins avec douceur et clarté.
Une situation anodine peut déclencher une tempête émotionnelle

Pour illustrer cela, prenons un exemple « anodin » inspiré d’un épisode de la vie de Lucie* que j’accompagne dans sa thérapie. J’ai choisi un exemple « anodin » précisément car il faut bien être conscient que ce ne sont pas seulement des événements dramatiques qui nous perturbent et suscitent en nous des réactions puissantes. Au jour le jour, il se peut qu’une situation qui paraît insignifiante à beaucoup de gens déclenche en nous une véritable tempête émotionnelle.

lc3a9a-larmeRevenons à l’histoire de Lucie. Au cours d’une séance, avec des larmes de colère au coin des yeux, elle m’explique qu’elle est ulcérée par le comportement de son ami Pierre* à qui elle a prêté son appartement en son absence : en partant, il le lui a laissé sale et en désordre.

Pris au piège de nos blessures d’enfance

Ce qui la dérange, ce n’est pas tant le désagrément d’avoir à nettoyer et ranger derrière lui, mais plutôt l’impression d’être bafouée, de ne pas être respectée. Cela la met hors d’elle qu’il ait pu se comporter ainsi à son égard. La colère est là, et la décision de ne plus jamais prêter son appartement à qui que ce soit…

Mais surtout, elle est terriblement blessée, elle se débat dans sa douleur psychique… Un peu comme un poisson pris au piège dans un filet.

Ce filet, c’est la blessure du « manque de respect » qui remonte à son enfance, vécue dans une atmosphère familiale humiliante.

Si cette blessure n’était pas là, elle n’aurait pas réagi aussi fortement. Que se serait-il passé ? Elle aurait sans doute pensé que Pierre s’est montré bien peu attentionné et / ou négligent, que cela ne lui ressemble pas et qu’il a peut-être dû partir précipitamment. Elle lui aurait passé un coup de fil pour en parler avec lui, et calmement lui faire part de ce désagrément. Et il y a fort à parier que face à une telle plainte bien posée et non agressive, Pierre se serait platement excusé et lui aurait peut-être même envoyé un cadeau pour se faire pardonner !

Prendre la responsabilité de soi-même est une attitude constructive

Mais la blessure étant activée, Lucie, emportée par la colère, ne pourrait au téléphone qu’insulter son ami… Ce qu’elle n’a pas fait car, avec lucidité, elle s’est abstenue de l’appeler à ce moment-là. Elle a préféré prendre du recul avant de « poser des actes ». Ce choix montre qu’elle était consciente de sa réaction émotionnelle et de ses conséquences potentielles.

Prendre ainsi la responsabilité de soi-même est une attitude constructive, une des premières étapes pour dénouer une situation conflictuelle.

Nous avons donc travaillé ensemble, elle a pu libérer l’énergie de colère qui occupait tout l’espace à l’intérieur d’elle, et dans le calme qui s’en est suivi, elle a pu identifier clairement le mécanisme à l’origine de sa réaction. Nous avons ainsi pu aller à la rencontre de la blessure touchée par ces circonstances et avancer vers la guérison psychique, grâce à la méthode de la Respiration consciente (Rebirth).

Demander ce dont on a besoin pour se sentir bien

Dans un travail thérapeutique de ce type, par moment, la personne accompagnée voit la situation avec beaucoup de clarté, elle perçoit clairement comment prendre soin d’elle-même, elle sait ce dont elle a besoin pour se sentir bien.

En étant ainsi reliée à elle-même, calme et posée, elle est devenue capable, en prévision d’une situation identique ou du même genre, d’exprimer ce qu’elle veut, ce qui est nécessaire pour elle, avec clarté et justesse.

En se respectant elle-même, elle demande et obtient le respect des autres.

Nous créons ainsi la paix en nous et autour de nous

Le travail thérapeutique nous permet de quitter le statut de victime du comportement de l’autre pour devenir responsable de nos propres réactions, et capable de formuler nos besoins.

Un puissant chemin de transformation, qui crée la paix en nous et autour de nous.

 

A lire également sur ce thème l’article « Comment désamorcer les tensions familiales ? » dans le blog et la page « Vivre des relations harmonieuses » dans la rubrique Thérapie.

Pour en savoir plus sur mon accompagnement thérapeutique qui vise l’harmonie dans les relations et la sérénité intérieure, lire sur ce site « Que peut-on attendre de la psychothérapie »« Comment se déroule la thérapie ? » et « Les témoignages ».

A télécharger gratuitement l’e-book « Découvrir son vécu intérieur ».

* Les noms sont fictifs.

 

Thérapie

7 raisons de choisir la thérapie transpersonnelle

Si vous êtes sur le point de démarrer une psychothérapie, cet article est pour vous ! Ces quelques lignes vous permettront de repérer rapidement si la thérapie transpersonnelle (celle que je pratique) est susceptible de vous convenir et de vous permettre d’accomplir une transformation bénéfique.

En 7 points, je vais vous présenter quelques-unes de ses caractéristiques essentielles.

La thérapie transpersonnelle est sans doute ce qu’il vous faut si :

RAISON N°1

Vous souhaitez réaliser un travail sur vous-même en profondeur pour obtenir une amélioration de votre bien-être psychique à la fois nette et durable.

RAISON N°2 

Tout en étant prêt(e) à vous engager sur ce chemin thérapeutique pendant quelques mois ou quelques années, vous voulez obtenir des améliorations tangibles rapidement.

RAISON N°3 

Vous voulez bénéficier d’une thérapie taillée sur mesure : c’est la méthode qui s’adapte à vous et non vous qui vous adaptez à la méthode.

RAISON N°4

Vous préférez être accompagné(e) par un(e) thérapeute qui « connaît le chemin » pour l’avoir lui-même parcouru et qui vous guide en respectant vos besoins et votre rythme.

RAISON N°5

Vous ressentez le besoin d’être accompagné par une personne qui s’implique activement à vos côtés, avec laquelle vous dialoguez, dans une atmosphère de coopération et de confiance.

RAISON N°6

Vous estimez souhaitable que les quatre dimensions de votre personne (corps, sphères émotionnelle et mentale, et aspirations spirituelles éventuellement*) soient impliquées dans votre thérapie car vous les savez étroitement imbriquées.

RAISON N°7

Vous souhaitez :

  • décider vous-même de la fréquence des séances selon vos besoins et vos possibilités,
  • suspendre la thérapie quand cela vous paraît approprié ou nécessaire,
  • la reprendre si vous en ressentez le besoin.

Prochainement, je rentrerai plus en détails dans la description de cette méthode thérapeutique, à travers d’autres articles. Et en particulier j’expliquerai la signification du terme « transpersonnel ». A suivre…

 

Pour en savoir plus sur mon accompagnement thérapeutique qui vise l’harmonie dans les relations et la sérénité intérieure, lire sur ce site « Que peut-on attendre de la psychothérapie »« Comment se déroule la thérapie ? » et « Les témoignages ».

A télécharger gratuitement l’e-book « Découvrir son vécu intérieur ».

———-

* Les quatre dimensions de la personne :

  • votre mental : votre capacité de connaître, comprendre, analyser…,
  • vos émotions (colère, tristesse, peur…),
  • votre corps qui porte la mémoire de tout votre vécu,
  • éventuellement vos aspirations « spirituelles » telles que donner du sens à votre vie, vous relier à l’Essentiel…